Pas de grand changement dans les tarifs des appartements en location à Marseille !

Partager sur :
Pas de grand changement dans les tarifs des appartements en location à Marseille !

Vous cherchez un appartement à louer à Marseille ?

Par chance, alors que les loyers des meublés explosent à Saint-Denis (+ 9,8 % sur 1 an), sur le marché de la location vide, la tendance y est baissière, avec un recul de 0,6 %. Et à Marseille, les loyers sont stables.

Alors, quel est le Top 10 des villes où les loyers ont le plus baissé et de celles où ils ont le plus augmenté en 1 an ?

Selon les données du Baromètre des Loyers – SeLoger, sur le marché de la location vide, les loyers parisiens (1 613 € mensuels, charges comprises) accusent ainsi un recul annuel de 4,6 %.

Toutes choses étant égales par ailleurs, c’est donc sur les loyers de la Ville Lumière que la tendance baissière est la plus marquée. Sur la seconde marche du podium, Besançon affiche un recul annuel de 3,3 % des loyers moyens (charges comprises) qui y ont été relevés, ceux-ci s’élevant à 595 € par mois. Avec une baisse de 2,9 % sur 1 an des loyers de son parc immobilier ancien (821 € par mois, cc), Annecy se hisse sur la troisième marche du podium, coiffant ainsi Aix-en-Provence (830 € mensuels / - 1,6 % sur 1 an) au poteau.

 

Locations vides : à Brest, la hausse des loyers atteint 7,7 %


C’est dans le département du Finistère que les loyers des locations vides progressent le plus rapidement. Jugez plutôt : les loyers brestois accusent pas moins de 7,7 % de hausse entre les mois d’avril 2020 et d’avril 2021. La deuxième place du classement des villes où les loyers des locations vides ont le plus augmenté depuis un an est occupée par Boulogne-Billancourt.

Au terme de 4,8 % de hausse annuelle, le loyer d’un logement boulonnais se situe aux alentours de 1 465 € par mois, charges comprises. Quant à la troisième marche du podium, elle revient à Nantes. Dans la Cité ligérienne, les prix à la location (vide) enregistrent 3,9 % de hausse sur un an pour approcher les 712 € par mois.

Enfin, avec un loyer moyen de 541 € et une progression annuelle de 3,6 %, c’est Perpignan qui se hisse jusqu’à la (réputée peu enviable) quatrième place du classement.

 

O.D. / MySweetProd © Adobe Stock